//
vous lisez...
Survival

Le village de la mort

Titre original: Trapped
Genre: Survival
Année: 1982
Pays d’origine: Canada
Réalisateur: William Fruet
Casting: Henry Silva, Nicholas Campbell, Barbara Gordon, Gina Dick, Joy Thompson…

Trapped (Le village de la mort) est une vengeance d’origine « rurale » qui a atteint le sommet des films d’action de son époque. Son auteur, William Fruet producteur et réalisateur, quoi qu’on puisse dire, son répertoire est assez vaste, une filmographie assez complète (Death Weekend, Spasms, Blue Monkey) et bien d’autres titres qui sont des références au Canada. Trapped a été rédigé par le regretté John Beaird, le scénariste de films d’horreur tels que (Meurtres à la St Valentin, Happy Birthday to me). Henry Silva, (La Rançon de la peur, Sale temps pour un flic) un habitué des rôles de tueur à gages, campe un redoutable despote, rusé, fort et méchant. 

Résumons un peu l’histoire : Roger (Nicholas Campbell) avait séduit la femme de Chatwill (Henry Silva), le chef du village, un étranger est enduit de goudron et de plumes puis battu à mort. Horrifié, un groupe de jeunes campeurs découvre son corps sans vie et affreusement mutilé. Malheureusement pour eux, Henry Chatwill s’en aperçoit assez rapidement. Poursuivis, séquestrés, battus, terrifiés, les citadins font l’apprentissage de l’impitoyable loi des collines.

Le succès de Trapped ne fait aucun doute, en raison qu’il s’agit d’un survival, film d’action dans la lignée de Délivrance de John Boorman. Ceci-dit, il y a quelques séquences vraiment passionnantes, dont certaines cascades et autres explosions. Trapped qui lui à certainement beaucoup de séquences de nudités et de violences extrêmes et qui utilise toutes les possibilités d’engager des courses poursuites, des humiliations, le tout menant à un climat scandaleux. Bref, Fruet nous offre un frisson garanti, très exigeant pour un film à faible budget. Face à l’enjeu qu’on lui propose, Fruet signe une sorte de sous-genre d’Exploitation. Passionnant certes, mais néanmoins très cultivant. Je le conseille vivement pour tous les grands admirateurs de sensations fortes (à voir !).

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Visiteurs du Site

  • 17,700 Pages vues

LES PLUS GRANDS RÉALISATEURS, PRODUCTEURS ET SCÉNARISTES

(Le Monde des morts-vivants – 1974)

(Demain l’apocalypse – 1980)

(KZ9 Camp d’extermination- 1977)

(Los ojos azules de la muñeca rota – 1973)

(Les Frissons de l’angoisse – 1975)

(Scalps – 1983)

(LA NUIT DES MORTS-VIVANTS – 1968)

(Les Raisins de la mort – 1978)

(La Mansion de los muertos vivientes – 1985)

(Le Continent fantastique – 1976)

(Une libellule pour chaque mort – 1974)

(Frayeurs – 1980)

(Les Trois Visages de la peur – 1963)

(La Maison aux fenêtres qui rient – 1976)

(LA NOCHE DE LOS MIL GATOS – 1972)

(Le Camping de la mort – 1986)

(La Queue du scorpion – 1971)

(L’ Avion de l’ apocalypse – 1980)

(Les Griffes de la nuit – 1984)

%d blogueurs aiment cette page :